Facebook interdit les Live Reactions avec des Sondages

Si cela fait trois mois que vous n’êtes pas allés sur Facebook, passez sur l’article suivant, cela ne vous dira rien, et pour vous autres connectés quotidiennement au réseau social le plus visité du monde, il est temps de vous surprendre. Les Live dits « interactifs » sur Facebook? Vous n’avez pas pu passer à côté de ces visages heureux, tristes ou en colère qui ornent les dessous de vos publications et qui permettent à vos connaissances de réagir à ces articles.

Mais une autre utilisation a rapidement émergée de ce nouveau module installé par Facebook qui a bouleversé l’implication des réseaux vis à vis des publications, il s’agit tout simplement de répondre à des quizz. Ce nouveau moyen de réaction et de comptabilisation en ligne à donné naissance à des sondages interactifs du genre « Like si tu est pour Hillary / « Coeur si tu es pour Trump ».

Importés directement des USA, ces sondages en live ont très vite été repompés par toutes les grosses pages françaises avec leur touche personnelle de publication : Démotivateur, Topito, MinuteBuzz, Golden Moustache, certains youtubeurs et influenceurs s’y mettent aussi…

La raison est simple : un engagement 2.0 important, artificiellement nourri par l’envie des suiveurs d’apporter leur avis de manière amusante et originale. Malin…….mais rapidement détestable. Naturellement comme toute mode, cette nouvelle lubie à très rapidement emballé les pages qui ont usé et abusé de ces sondages interactifs qui ont envahis Facebook jusqu’à très vite devenir rasoirs, barbants, et omniprésents.

facebook-live-reactions

Quand le Dieu Facebook réagit…

Facebook a enfin réagi en délimitant des règles d’utilisation des Réactions plus stricte pour freiner l’engorgement des ces quizz. Il n’est donc plus possible  :

  • d’utiliser les réactions pour imposer une stratégie qui pousse les gens à voter
  • d’utiliser les réactions pour représenter une action ou un objet
  • de n’imposer qu’un seul choix aux fans de la page (« like pour » / « coeur pour »)
  • d’utiliser les réactions de certains fans pour influencer un live ou autre action en direct
  • de détourner les réactions de leur fonctionnalité première à des fins d’engagement

Ces modifications des règles d’utilisation n’ont pas été clamées sur les toits par Facebook qui a réglé discrètement le problème et ce n’est qu’une fois ces modifications faites et imposées par le réseau social que certains ont eu la mauvaise surprise d’avoir leur publications invalidées ou tout simplement supprimées, Facebook sortant de la boîte chapeau à la main et criant « SURPRISE! ».

Mais on peut s’imaginer sans trop de problème un futur proche de sanctions potentiellement plus lourdes pour les pages qui avaient trouvé un moyen simple et divertissant à leurs yeux d’exercer un contrôle des masses et d’influencer les fans, le tout à leur insu. Les guidelines sont faites pour être respectées et le sacrosaint  Facebook va très vite sanctionner les potentielles utilisations non conformes à ces règles. C’est bel et bien la disparition de leur espace Facebookien que les marques risquent et c’est un grand risque pour un réseau social qui s’est rapidement révélé incontournable dans beaucoup de stratégies web.

Étape suivante? Les faux lives peut être? Les pages diront elles leur dernier mot? Pas si sur. L’avenir proche nous le dira, mais en attendant, le couperet des premières sanctions sont déjà tombées…

2018-12-07T10:22:23+00:00